Campagne PIX2016 / Anem’Home

CouvRPlongez vos palmes dans l’innovation de terrain, en participant à la campagne PIX2016 sur Anem’Home

Accompagner le développement de notre gamme de récifs artificiels durables et recyclables en participant à la campagne PIX2016 d’Anem’Home.

Une innovation PARLIER ENVIRONNEMENT SAS.

En partenariat avec un club local de plongée en Bretagne venez participer à des prises de vues sous marines sur un récif artificiel innovant.

Après 4 années d’immersion venez prendre des photos de cette solution réversible et peu coûteuse.

Go Pro, vidéo sous marine, images d’ambiance, laissez libre cour à votre imagination et votre créativité.

Contact : contact@parlier.eu ou 06.62.81.02.45

Plongées prévues entre le 15 et le 30 août 2016 selon conditions météo-océaniques. Niveau 1 minimum.

Retrouver notre récif sur http://www.parlier.eu/anemhome-fr/ et notre offre 1 achetée / 1 gratuite sur Facebook 

Historique d'un beau projet de recherche finalisée !

Historique d'une création exclusive de PARLIER ENVIRONNEMENT SAS

Publiée par Anem'Home sur Mardi 5 janvier 2016

 

PARLIER ENVIRONNEMENT SAS en mission d’ingénierie écologique à Madagascar

12339419_10153793942448094_8107699280355009208_o

Le fleuve Morira possède une embouchure située sur la côte septentrionale ouest de Madagascar. Depuis près d’une vingtaine d’années ce site fait l’objet d’un projet ambitieux et harmonieux de développement hôtelier intégré et durable en lien avec les villages de pêcheurs alentours. Avec un régime à dominance maritime ce petit fleuve côtier draine les eaux d’un bassin versant de quelques dizaines de kilomètres carrés.

Sur la rive gauche du fleuve Morira se situe deux principaux villages, en amont Belamonty, et à son embouchure Antsanitia ainsi que le complexe hôtelier d’Antsanitia resort.

Avec près d’une vingtaine de kilomètres de long la zone du potamon serpente de manière régulière depuis les plateaux de mangroves jusqu’à environ deux kilomètres de la zone de delta. Cette dernière possède un régime de divagation qui prend de l’amplitude cette dernière décennie et provoque des mouvements de sédiments – majoritairement des sables de gros calibres – qui induisent des ensablements des mangroves rivulaires et des phénomènes intenses d’érosion notamment au pied des falaises sédimentaires de la rive gauche.

Ce projet de protection de l’environnement et de restauration estuarienne innovant a pour objectif principal la préservation des mangroves présentes par une assistance au maintien d’un chenal principal limitant les phénomènes d’ensablement des mangroves, et pour objectifs secondaires de i) préserver les zones de stabulations des pirogues de pêches et les infrastructures associées et enfin ii) de diminuer massivement l’érosion de la dune historique de la rive gauche qui est le seul rempart de protection du complexe hôtelier d’Antsanitia resort.

PARLIER ENVIRONNEMENT SAS aux rencontres de l’Aglia

 

26 ème rencontes de L’Aglia. Rocherfort-sur-mer.

 

 Champeau1 L., Viaud1 G. et Parlier² E. Les bénéfices écosystémiques apportés par la conchyliculture.Le cas du littoral picto-charentais.

 

AFFICHE COLLOQUE 2014bis_0

 

 

 

  1. Comité Régional de la conchyliculture. Z.A. Les Grossines 17032 MARENNES crcpc@crcpc.fr
  2. Parlier Environnement SAS. 1, rue Jean TORLAIS 17 000 LA ROCHELLE contact@parlier.eu

 

  

 

                Dans le cadre d’une réflexion globale sur le rôle et la place des cultures marines dans la gestion partagée et durable des zones littorales, les conchyliculteurs joue un rôle indéniable an permettant le bon fonctionnement écologique de certains écosystèmes. Alors que des débats ont lieu pour le partage des zones littorales : EMRs, cultures marines, PNMs … La profession a opéré une véritable révolution silencieuse en s’appropriant des pratiques et en développement son ergonomie de travail. Elle a également accru son niveau de connaissances en zootechnie mais également en gestion halieutique ou fonctionnel. Ainsi, des ancrages écologiques ont, ces dernières années, été substitués à des corps morts en béton pour limiter l’empreinte carbone de leurs pratiques et les émissions de GES.

 

Le rôle des conchyliculteurs a été reconnu dans la préservation d’habitats remarquables au sens des directives européennes. Ce stade de la reconnaissance étant dépassé pour ces conchyliculteurs, la profession s’interroge maintenant sur le lien entre leurs bonnes pratiques et les impacts des autres groupes d’acteurs, afin de mieux les orienter vers des pratiques vertueuses dont tout monde pourra profiter.

 

 

Mots clés : conchyliculture, charente-maritime, huîtres, moules, bénéfices écosystémiques

 

Le Diaporama présenté : Les bénéfices écosystémiques apportés par la conchyliculture