PARLIER ENVIRONNEMENT SAS en mission d’ingénierie écologique à Madagascar

12339419_10153793942448094_8107699280355009208_o

Le fleuve Morira possède une embouchure située sur la côte septentrionale ouest de Madagascar. Depuis près d’une vingtaine d’années ce site fait l’objet d’un projet ambitieux et harmonieux de développement hôtelier intégré et durable en lien avec les villages de pêcheurs alentours. Avec un régime à dominance maritime ce petit fleuve côtier draine les eaux d’un bassin versant de quelques dizaines de kilomètres carrés.

Sur la rive gauche du fleuve Morira se situe deux principaux villages, en amont Belamonty, et à son embouchure Antsanitia ainsi que le complexe hôtelier d’Antsanitia resort.

Avec près d’une vingtaine de kilomètres de long la zone du potamon serpente de manière régulière depuis les plateaux de mangroves jusqu’à environ deux kilomètres de la zone de delta. Cette dernière possède un régime de divagation qui prend de l’amplitude cette dernière décennie et provoque des mouvements de sédiments – majoritairement des sables de gros calibres – qui induisent des ensablements des mangroves rivulaires et des phénomènes intenses d’érosion notamment au pied des falaises sédimentaires de la rive gauche.

Ce projet de protection de l’environnement et de restauration estuarienne innovant a pour objectif principal la préservation des mangroves présentes par une assistance au maintien d’un chenal principal limitant les phénomènes d’ensablement des mangroves, et pour objectifs secondaires de i) préserver les zones de stabulations des pirogues de pêches et les infrastructures associées et enfin ii) de diminuer massivement l’érosion de la dune historique de la rive gauche qui est le seul rempart de protection du complexe hôtelier d’Antsanitia resort.